Accueil du site » » Articles » National Geographic Adventures Adrénaline Award : (...)

National Geographic Adventures Adrénaline Award : François Bon Aventurier de l’année

15 janvier 2009


En novembre 2008, j’étais de retour d’une éxpé qui avait pour but le col sud de L’Everest. Ces quelques 7 semaines passées en voyage et en altitude furent bien mouvementées. Les conditions furent difficiles, et mon ascension s’est terminée brusquement sous une avalanche.
Goûtant délicieusement à la douceur du foyer après mon ‘rapatriement’ du Népal, j’ai été contacté par la National Geographic Society, qui m’invitait à participer à la remise des Awards des aventuriers de l’année à Washington. Rendez-vous pris le 20 novembre. J’ai passé plus de temps dans l’avion pour l’aller et le retour que dans cette ville très ‘géographique’ et ‘symbolique’… Ambiance particulière aidée par le décalage horaire. J’ai pu y rencontrer les différents sportifs et aventuriers venus comme moi assister à la cérémonie et recevoir un prix pour certains.

J’ai eu le plaisir de partager des moments avec Pemba, un sherpa récompensé pour son héroïsme durant le mois d’aout de cette même année, sauvant des alpinistes sur le K2. Ceci me remémora le dévouement et la force des sherpas qui m’ont aidé à descendre jusqu’au camp de base de l’Everest avec mon genou cassé.. Merci à eux..
Cet homme simple était un peu perdu dans ce monde citadin et très intellectuel, partagé entre la fierté de voir les US et l’humilité quand aux raisons de sa présence. Il a reçu le prix de l’héroïsme.

J’ai reçu l’Award de l’aventurier de l’année, catégorie Adrénaline, pour l’ascension et la descente de la face sud de l’Aconcagua en mars 2008, et pour les autres descentes sauvages effectuées en Speedriding. J’en fus bien-sûr heureux, après cet échec en Himalaya, je retrouvai un peu de positivisme, mais mon admiration allait vers lui et ses ‘cousins’. Quand je descends une montagne en Speedride, je ne compte que sur moi-même. Mais pour monter, ces hommes là sont les piliers de la survie, Ils sont d’une extraordinaire force, face à l’indomptable puissance des éléments.

François.

JPEG - 95.5 ko
Les Arcs